20 septembre 2017

Forge tes dés !



L'autre jour nous avons pu tester un nouveau jeu de plateau du nom de Dice Forge ("forge de dés" dans la langue de Jérémy Morvan).

Sur l'ambiance graphique, le jeu est fort classique puisque vous interprétez des héros qui défoncent des monstres (plutôt mythologiques avec des gorgones, des chimères, des cyclopes...) pour récupérer des points de victoires.

En revanche, concernant le gameplay, c'est plus original : à chaque tour (même quand ce n'est pas le vôtre), vous tirez vos deux dés et récupérez les ressources indiquées (il y en a trois : l'or, les pierres solaires et les pierres lunaires). Ces ressources permettent notamment d'affronter les fameux monstres (uniquement à votre tour cette fois), mais aussi de modifier vos dés à votre guise.





En effet, le principal gimmick de Dice Forge consiste à proposer des dés en kit, aux faces amovibles. Dès votre premier tour, vous aurez l'occasion de transformer une de ces ridicules faces "1 pépite d'or" par une face "3 pépites d'or", ou "1 pierre lunaire", etc. Plus tard, des faces "x 3" ou "1 pierre lunaire ou 1 pierre solaire", etc. seront accessibles...

Bien sûr il y a pas mal de petites subtilités, mais globalement le jeu est abordable et je pense qu'une foule de combos sont possibles pour bien humilier ses adversaires. Si vous avez l'occasion, testez-le, c'est une variation sympathique sur le principe du deck-building.

18 septembre 2017

Ex nihilo Neil 6.04

Désolé pour le retard. On reprend l'intrigue, et j'ai pris de l'avance pour au moins les trois prochaines semaines.

15 septembre 2017

Ernesto fait l'Espagne


Ernesto est un vieux monsieur qui vit à Tours. A une époque, il est venu d'Espagne avec sa fille, qui lui a donné une petite-fille, qui lui a donné une arrière-petite-fille pleine de vie. 
Ernesto est fatigué. Ce vieux grincheux vient d'ailleurs de faire un malaise, et a eu comme une révélation : il aimerait revoir son pays d'origine. Avec son meilleur copain, ils s'embarquent donc dans un périlleux road trip, et finissent par rencontrer la communauté espagnole de Bordeaux...

Si je vous parle d'Ernesto, c'est bien sûr parce que Marion Duclos, c'est ma copine, on se connaît depuis un bail maintenant et je ne peux pas ne pas vous le signaler quand elle sort un album (j'avais parlé du précédent ici).
C'est aussi parce que Ernesto, ça fait dix ans que j'en entends parler, dix ans qu'à chaque discussion avec Marion, je ressens l'importance qu'elle accorde à ce projet, je constate à quel point cet album est important pour elle.

Et c'est enfin parce que le résultat est à la hauteur : Ernesto est une BD magnifique, dans la forme avec ses dessins tout en souplesse et ses couleurs toutes en douceur. Et dans le fond, avec ses petites histoires qui rejoignent la grande, et où l'auteure, sans misérabilisme, sans même de vrais flashbacks, nous raconte l'histoire des émigrés espagnols ayant fui le franquisme, à travers des témoignages édifiants et beaucoup, beaucoup de tendresse. 

Ernesto est actuellement un succès critique, n'hésitez pas à en faire un succès de librairie.

13 septembre 2017

Séries du moment


Comme un peu tout le monde, les vacances ont été l'occasion de (re)découvrir quelques séries... Ma sélection a été très simple, et plutôt appréciée en ce qui me concerne.

- Game of Thrones s. 07 : comme beaucoup, j'ai trouvé cette saison à la fois cool (il se passe enfin des choses qu'on attend depuis très longtemps) et décevante (il ne se passe pas grand-chose d'autre que ce qu'on attend depuis très longtemps). La série a perdu ce rythme très lent qui la caractérisait (tous les personnages se téléportent en une ellipse dès que le script en a besoin), donnant une impression de rush parfois désagréable. Mais bon, eh, on va pas râler, on a enfin un espoir de voir la fin de la saga.

- American Gods : j'étais un grand fan du roman de Neil Gaiman (et de toute l’œuvre du monsieur d'une manière générale), j'étais curieux de voir son adaptation. C'est extrêmement bien, très esthétisé (la première scène, hyper violente sans trop de raison, éloignera sans doute pas mal de fans potentiels...), les acteurs sont excellents (mention spéciale à Ian McShane, parfait en Wednesday) et on a très envie de voir où ça va finir (vu que c'est difficile à prévoir).

- DuckTales : quand Disney XD a annoncé vouloir rebooter la vieille série DuckTales (La Bande à Picsou chez nous), j'étais très dubitatif, mais en grand fan du canard le plus riche du monde, je me demandais sur quoi ils allaient partir. Après visionnage du pilote (seul élément disponible pour l'instant), puis revisionnage pour le plaisir, je suis obligé de le reconnaître : je suis complètement hypé. Le studio a réussi à synthétiser l'ambiance action/aventure de Carl Barks, l'ancrage familial de Don Rosa, les vieux dessins animés avec Donald, la série des années 1980 et... un gros plus de modernité qui rend le tout extrêmement digeste. Je suis un fan instantané de la série, et j'en reparlerai forcément plus dans le futur, donc je vais en rester là... mais allez voir le pilote. Ça vaut vraiment, vraiment le coup.

11 septembre 2017

Souvenirs de vacances


Un des grands projets des vacances consistait à réaménager le "salon" de ma maison d'enfance en une bibliothèque (destinée à accueillir un certain nombre de BD et DVD accumulés ces dernières années).
Nous avons donc investi dans cinq grandes étagères de type Conforama (j'aurais bien pris des Billy, mais l'Ikea le plus proche est à une centaine de bornes).


Puis on les a garnies avec tout ce que j'avais descendu de mon ancien appartement parisien. 


Résultat : le salon, où on n'allait pour ainsi dire jamais, est devenu notre pièce préférée du reste des vacances.

08 septembre 2017

Souvenirs de vacances


Pendant les vacances nous avons pris la voiture et parcouru les routes du Sud-Ouest, à travers les Landes, le Béarn et le Pays basque...

Parmi les villes béarnaises dont je vous conseille la visite, il y a clairement le vieux Pau, Salies-de-Béarn, Sauveterre-de-Béarn et Navarrenx (les trois dernières se font en une journée, mais à elles seules résument le Béarn et ses paysages). Pour le Pays basque, on a pu profiter d'Hasparren, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-Pied-de-Port (ici en photo) et, bien sûr, Bayonne.

Et pour les Landes, ben rien, y a pas grand-chose à voir à part du maïs et du pin maritime. Mais on y mange bien.

07 septembre 2017

Souvenirs de vacances


Miramont-de-Guyenne accueille désormais le premier escape game de Lot-et-Garonne (à noter qu'un autre a ouvert depuis à Agen). Et pendant le festival des arts de rues, ils avaient proposé une "caravane escape" qui donnait une idée du concept en 20 minutes. 
Bon, on l'a fait en 8, mais c'est vraiment grâce à ma mère qui, sous ses airs de "non mais je vais vous gêner", a trouvé le fin mot de l'histoire en cinq sec. Bravo maman !

Pour info, le site de Bastid'Escape propose même des énigmes à résoudre pour obtenir une réduction, allez-y c'est très sympa (même si on en est venus à bout assez vite).