30 mai 2010

Métromosquito

Ma vie est une perpétuelle tragédie. Du coup j'en profite pour me comparer sans vergogne à James Stewart.

La stratégie selon Ridley Scott

Capitaine, capitaine !

Oui, fidèle lieutenant ?

Nous arrivons en vue des côtes anglaises !

Ah, ce n’est pas trop tôt. Voici bien une demi-heure que nous sommes partis de Calais. Eh, mais… quels sont ces feux que je distingue sur la berge ?

Ce sont les signaux convenus avec nos espions envoyés en Perfide Albion, capitaine.

Nos espions ? Vous voulez dire, la petite centaine de soldats que nous avons prêtée à ce traître à notre solde afin qu’il sème la panique en territoire saxon ?

Oui, capitaine.

Bien, bien. Et que sont ces deux cents cavaliers qui semblent nous attendre près des feux ?

Euh… des Anglais, capitaine.

Bien, bien, bien. Des Anglais de notre côté, n’est-ce pas ?

Euh, non capitaine. Je reconnais là le seigneur Loxley, les barons Baldwin et Fitzrobert, et même le roi Jean. Je crains qu’ils ne soient là pour s’opposer à notre tentative d’invasion, capitaine.

Comment ? Mais c’est absurde, voyons ! Nos hommes ne sont pas stupides, ils ont forcément posté des sentinelles alentours, ils n’auraient pas allumé de feux pour nous dire de débarquer s’il y avait le moindre danger. Ça sert à ça, les feux !

Ah, je distingue également une petite centaine d’archers en haut de la falaise, capitaine.

PARDON ? Ah non mais c’est n’importe quoi, là ! On va se faire laminer la tronche velu.

Ah, il y a aussi ce qui semble être une faction d’une quinzaine d’adolescents à demi nus, montés sur poneys et menés par une jeune femme ressemblant fort à Marion Loxley.

Belle Marianne ? C’est une blague ?

Et un moine bedonnant avec une masse et un casque.

Non mais c’est quoi ce pays ? Ils ont l’avantage tactique, à la limite ils n’auraient qu’à attendre que les flèches des archers nous déglinguent tous jusqu’au dernier pendant qu’on tente de débarquer, et en plus ils mobilisent femmes, enfants et prêtres pour venir nous achever. Foutus rosbifs, tous des barbares !

Bon, du coup on fait quoi ? On se casse ?

Ben évidemment, on va pas attaquer, dugland ! Pour se faire éparpiller, franchement, ça vaut pas le coup. Allez, cassos. Et si l’autre con de traître anglais se repointe devant moi, je lui ouvre le crâne en deux.


Ça, c’est ce qui devrait logiquement se passer à la fin du Robin des Bois de Ridley Scott. Au lieu de quoi les Français tentent de débarquer et se font atomiser pendant une demi-heure. L’analyse tactique de cette scène débile est le seul intérêt de ce film, par ailleurs totalement naze.

28 mai 2010

Gaëlle & Gaël 1


Il y a quelques années, on m'avait proposé de participer à un projet de magazine qui se serait appelé Sport & Vie junior (tout est dans le titre). Ce qui ne manquait pas d'ironie quand on connaît ma passion toute relative pour la chose sportive. J'avais donc conçu un projet de série mettant en scène deux gamins, et réussi pour l'occasion mes plus belles colorisations.
Je ne désespère pas de ressortir ces deux personnages de leur carton un jour.

26 mai 2010

Tribute to... Jean-Claude Carrière

J'ai relu récemment La Controverse de Valladolid, dont j'avais sottement oublié la fin. Eh ben ça a beau être historiquement faux, c'est quand même de la balle.

24 mai 2010

L'Esprit prépa 2

Une deuxième planche, vite fait parce que c'est la Pentecôte et je ne voudrais pas rater la messe.

21 mai 2010

L'Esprit prépa 1

En attendant de reprendre Ex nihilo Neil (ce qui risque de prendre plus de temps que prévu), quelques planches réalisées il y a quelque temps déjà sur mes souvenirs de prépa et de fac (oui, j'ai fait de longues études, même si ça ne crève pas forcément les yeux).

18 mai 2010

Tribute to... ASP Explorer


Je ne sais pas si vous connaissez le merveilleux blog d'ASP Explorer.
Je suis un fidèle lecteur depuis ses débuts, car ce mec sait écrire, et même si je ne suis pas toujours d'accord avec ses thèses, je lui reconnais un sérieux talent pour mettre le doigt là où ça fait mal.

ASP Explorer est aussi un p... d'auteur d'heroic fantasy, dans le style Terry Pratchett français (et pour ce que j'ai lu, il est le seul à pouvoir revendiquer sérieusement le titre). Le cycle de Kalon le Barbare (ici illustré), de Morgoth l'Empaleur, de la Catin de Baentcher ou encore les extraordinaires aventures des Cretinous Star Sauvageons sombreront probablement dans l'oubli le jour où ce bonhomme arrêtera de mettre son blog à jour pour se consacrer à des activités plus vaines comme la reproduction de sa lignée.
Ce sera bien triste. Alors en attendant, lisez-le !

12 mai 2010

Ex nihilo Neil 4.4

Et voilà. Sur ce je pars ce soir pour passer cinq jours sous la pluie en Ardèche, afin de relativiser la dureté de la vie parisienne. À la semaine prochaine.

10 mai 2010

Ex nihilo Neil 4.3

Keuâ ? Un post le mardi ? Ben oui, je pars en long week-end de jeudi à lundi prochain, et je ne voudrais pas vous priver de la fin de cette aventure. Rendez-vous demain matin pour la planche 4.4.

Nouveau concours sur Rhinocéros


Je vous l'avais annoncé, c'est cette semaine : Rhinocéros organise un petit concours pour gagner des places de théâtre.
La pièce en question, c'est La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, à l'Aktéon théâtre (dans le XIe arrondissement parisien). Je l'ai vue, c'est super bien : drôle, enlevé, super bien joué et même pas cher (mais si vous gagnez le concours, vous vous en fichez).
Vous avez toute la semaine, alors foncez !

07 mai 2010

Ex nihilo Neil 4.2

Sinon, en tapotant sur Google, je suis tombé par hasard sur la page Facebook du très sympathique auteur Fabcaro, et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que le dessinateur a copié dans sa description l'intégralité de l'article que je lui avais consacré sur Culturofil. Eh ben ça fait plaisir.

04 mai 2010

Ex nihilo Neil 4.1

Un nouvel épisode commence, et comme le format "trois planches" devient difficile à tenir, celui-ci en fera quatre.
Sinon, un nouvel article Rhinocéros sur La Brigade chimérique, une BD qu'elle est bien.

02 mai 2010

Dans le train pour Limoges



Oui, dans le Paris-Limoges, il se passe parfois des choses (dessiné sans crayonné, pendant l'heure d'immobilisation du train).
Pour ceux qui espéraient un épisode d'Ex nihilo Neil, il faudra attendre mercredi, mais le prochain sera en quatre planches.