23 décembre 2013

Et de joyeuses fêtes !

Je m'en vais en vacances (bien méritées, si je puis me permettre) jusqu'au Premier de l'An. D'ici-là je vous souhaite les meilleures des fêtes, de Noël, Hannukkah, Kwanzaa ou n'importe quelle célébration susceptible d'embellir cette fin d'année au bénéfice des personnes de bonne volonté.
À très bientôt.

20 décembre 2013

Billy WTF Bat


J'avais déjà parlé de Billy Bat, la dernière série de Naoki Urasawa, il y a quelque temps, à l'occasion des premiers tomes. En ce moment j'ai enfin l'occasion de la lire en entier (enfin, jusqu'au tome 9), eh ben c'est encore plus le bordel que ce que je pensais. Ça part dans tous les sens, ça mélange toutes les théories du complot dans un style complètement WTFesque, et franchement, même si j'admire l'aplomb (et le trait) de l'auteur de Monster, je reste très dubitatif. Mais bon, attendons la fin, ça prend peut-être un sens.

16 décembre 2013

La pelle de Cthulhu, encore

Ce week-end, on s'est remis à L'Appel de Cthulhu, mon jeu de rôles préféré, et ça faisait bien plaisir de retrouver les jets de D100, les tests de TOC, les tentatives de baratin ratées, les streums invisibles, indestructibles et terrifiants, les livres au nom imprononçable (on a notamment lu le Cthaat Aquadingen...).

Et puis surtout on a croisé le monstre le plus génial de l'histoire du jeu de rôles, qui aurait sûrement un nom si notre MJ n'était pas un fainéant, mais que nous appellerons éternellement...

LE WALRUCTOPUS !!!

13 décembre 2013

The Long Earth




Je viens de terminer La Longue Terre, un livre paradoxalement pas très long de Terry Pratchett et Stephen Baxter*. Il s’agit d’une œuvre de science-fiction assez typique, à la prémisse fantastique au sens premier du terme : quelqu’un met en ligne les plans pour fabriquer un « passeur* », c’est-à-dire une dispositif permettant de voyager dans des Terres parallèles. Apparemment notre univers n’est que l’un parmi des millions, peut-être une infinité d’autres qui s’étendent dans deux directions (nommées arbitrairement « est » et « ouest ») et un boîtier fort simple, muni d’un interrupteur (et d’une pomme de terre pour l’alimentation ; oui, ai-je précisé que Terry Pratchett était coauteur ?), permet de passer de l’un à l’autre sans problème.

La simplicité du dispositif fait que n’importe qui peut en confectionner un très facilement, et voici l’humanité partie à la conquête de ce que l’on appelle rapidement la « Longue Terre ».
Le livre n’est pas mon Pratchett préféré (en même temps, j’aurais du mal à nommer mon Pratchett préféré), mais il reste un excellent bouquin de SF, explorant de nombreuses pistes très intéressantes. Je regrette juste sa longueur, qui le fait s’interrompre au moment où d’autres auteurs l’auraient fait commencer. Mais, comme de juste, il n’est que le début d’une série : l’épisode 2, La Longue Guerre, devrait paraître le 20 février en VF. Youpi !

* Pratchett est globalement assez connu (les annales du Disque-Monde ? Non, ça ne vous dit rien ? Vous ne vous seriez pas trompé de blog ?). Baxter, de son côté, est plus branché « hard SF », avec des livres comme le cycle de l’Odyssée du temps, les Univers multiples, la trilogie NASA… c’est sûrement très bien. En tout cas, voir deux auteurs aussi différents s’associer est toujours enthousiasmant.

* « Stepper » en VO. Ce qui occasionne certainement moult jeux de mots intraduisibles, même si le terme « passeur » est sans doute le meilleur possible (step = pas… mais qui pense au terme « pas » en utilisant le verbe « passer » ?).

11 décembre 2013

Chroniques du monde secret (13)

Tiens, ça fait longtemps que j'ai pas parlé de The Secret World...

Sachez que dans ce jeu, comme dans la plupart des MMORPG, il y a régulièrement des ajouts de contenu, qui sont édités sous forme d'épisodes (on attend d'ailleurs impatiemment l'épisode 9, qui introduira la nouvelle zone de jeu, Tokyo).

Parmi ces éléments téléchargeables (payants mais pas très chers par rapport au temps qu'on passe sur le jeu), on trouve notamment l'épisode 6 : Dernier train pour Le Caire, dont voici la bande-annonce (vous allez voir, ça rappelle vaguement un film).


Et oui, ça pète la classe. L'histoire de l'épisode est cool, et vous aurez noté la tenue du héros, digne d'un aventurier archéologue bien connu. Eh bien en fait, cette tenue, vous pouvez l'obtenir dans le jeu, mais elle coûte cher. Et pas du vrai argent, non non, de l'argent du jeu, des jetons spéciaux (les "crédits de la Ca' d'Oro") que vous gagnez uniquement sur certaines quêtes. Donc il faut faire et refaire bien souvent ces quêtes précises si vous voulez acheter la tenue complète (pantalon, chemise, veste, chaussure et, bien sûr, le chapeau de Jmelaracontegrave).

Et j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai suffisamment farmé ces quêtes (qui sont cools, quand même) pour me payer la totale. J'ai donc désormais trop la michto classe. Voilà. C'est tout ce que j'avais à dire aujourd'hui (en fait non, mais c'est tout ce que j'avais le temps de vous dire).

06 décembre 2013

François Dubet et l'éducation

Vous l'aurez peut-être remarqué, mais j'aime bien l'éducation populaire. Or il se trouve que la bonne ville d'Arcueil, dont j'ai la chance d'être résident, dispose d'une université populaire qui dispense régulièrement des conférences de qualité sur des sujets divers. J'ai notamment eu la chance d'assister lundi dernier à celle de François Dubet, sociologue spécialiste de l'école et des discriminations. J'ai pris plein de notes donc j'en reparlerai peut-être plus tard, mais c'était très intéressant et, ce qui ne gâche rien, assez agréable à écouter car Dubet est un mec plutôt sympathique et plein d'anecdotes (dont celle-ci, donc).

En guise d'apéritif, un extrait de la conférence, plutôt vers la fin :

- ... et c'est pourquoi je pense que l'Éducation nationale nécessite une réforme profonde et radicale. Si vous avez des questions...
- Oui, bonjour. Je suis professeur et je trouve votre analyse très dure ! Voyez-vous, les personnels travaillent extrêmement dur dans des conditions déplorables, nous faisons notre possible malgré les manœuvres déplorables d'un gouvernement iniqu...
- Je m'intéresse beaucoup à l'hôpital. Et quand je discute avec des médecins et des infirmiers, je leur dis : "L'hôpital français va mal, il a besoin d'une réforme profonde." Eh bien non seulement ils sont généralement d'accord, mais aucun d'entre eux n'en conclut que je prétends que les médecins et infirmiers font mal leur boulot. Ça, c'est seulement dans l'Éducation nationale, où vous ne pouvez pas critiquer le système sans que les victimes se sentent également attaquées. Je ne sais pas pourquoi.
 
Ça a été dit vers la fin mais ça me paraît un point essentiel, en effet...

04 décembre 2013

Mon(t)rouge


Bon, quand je dis "thème de merde", c'est avec l'aval des organisateurs qui en ont eux-mêmes convenu, hein ! Après avoir cuvé le quelconque alcool avec lequel ils ont choisi ce thème débile, ils ont rajouté la parenthèse permettant à tout un chacun de se saper en rouge au lieu de faire référence à la fière cité ayant hébergé Coluche, Mœbius et Robert Doisneau.

Mais bon, ça va, je passe totalement inaperçu au milieu de tous ces lâches (que j'ai floutés par un inexplicable respect pour la vie privée, même si ce système de floutage risque de filer des cauchemars aux plus sensibles).