28 mai 2014

26 mai 2014

La légende du sacré de Birmanie...

Je ne sais pas ce qui m'étonne le plus : qu'on ait inventé une légende pour justifier la création d'une race de chats (si mignons soient-ils) ou qu'on appelle toutes ces bestioles de noms de peuples (Persans, Siamois, Birmans...) qui n'en n'ont jamais entendu parler.

Quoiqu'il en soit, mon amie Anne-Laure a enfin son sacré de Birmanie, le chat qu'elle voulait depuis sa plus france entendre, alors plein de bonheur à elle et au petit (qui est bien mimi).
"Je te vois et viendrai dévorer ton âme dans ton sommeil. Nourris-moi, humain !
Joue avec moi. DISTRAIE-MOI, BIPÈDE GROTESQUE !"

23 mai 2014

Cadôôôô !

Eh oui, comme c'était mon anniversaire, fatalement, j'ai eu des cadeaux. Et cette année encore, on s'est pas fichu de moi :


D'entrée mes amis Gaëlle et Marc m'ont sonné avec "trente-cinq nanars pour tes trente-cinq ans !"
Je vous garantis que ça surprend. Surtout que dans le tas, au milieu de pas mal de trucs pourris dans tous les sens du terme (et quelques doublons avec ma collection personnelle), on trouve des petites perles comme le Zombis de Romero (pas du tout un nanar, d'après ce que j'en sais), L'Attaque des crabes géants de Roger Corman (incroyable !), Squale (le vrai faux remake non assumé des Dents de la mer par Enzo G. Castellari, que je connaissais jusque-là sous le titre La Mort au large) et le déjà mythique Sand Sharks (qui est très exactement ce que vous imaginez, et a été élégamment rebaptisé Beach Shark en français...). Que de bonnes soirées en perspective !




mais c'est ma chérie qui m'a assis avec Building Stories, la dernière BD de Chris Ware. Si vous ne connaissez pas Chris Ware, et si vous aimez la bande dessinée en tant qu'art narratif, je vous conseille de le découvrir très vite (essayez Jimmy Corrigan, c'est sans doute la plus accessible). C'est chaud, c'est intense mais ça déboîte. 
D'ailleurs, à propos de boîte, vous avez peut-être remarqué que je parle de BD, mais c'est un coffret qui est sur ma table basse...


Eh bien ce coffret n'est pas un collector, c'est l'œuvre Building Stories en elle-même (vous noterez que même le titre est un jeu de mots polysémique). Plein d'éléments, de BD de formats différents, reprenant divers aspects de l'histoire, comme autant de pièces de puzzle à reconstituer. Je viens à peine de commencer et déjà c'est à la fois génial et exténuant.
Bon, après Chris Ware ça parle plutôt du mal-être et de la solitude au sein d'une société de consommation aliénante, hein, c'est pas du super héros ou du chevalier parti sauver la princesse en détresse. En général on en sort soufflé, mais assez déprimé. Mais c'est un artiste incroyable, qui repousse les limites du genre BD à chaque nouveauté, donc je vous le conseille très fort si vous voulez découvrir un auteur entièrement à part.

21 mai 2014

C'est les arts des petits roboooots...

https://www.facebook.com/photo.php?v=852815861399886&l=3280154511484627901

Une salle curieuse et dénuée d'intérêt, en dehors de la sensation que génère cette rangée glaciale de lits d'hôpital.
Oui, ça met un peu mal à l'aise...

Apparemment, vous pouvez faire la visite guidée avec un robot qui assiste la guide. Et non seulement il plante tout le temps, mais en plus il a la voix de GladOS. Ça inspire moyen confiance.
Impossible à décrire, mais fascinant.
Bref, l'expo est intéressante (et n'a pour ainsi dire rien à voir avec la robotique), mais un peu courte (et c'est carrément cher pour ce que c'est !).

Mouais, monumentale, monumentale...
avec 10 œuvres exposées, c'est peut-être un chouia exagéré, les mecs !

19 mai 2014

Chroniques du monde secret : 1 an déjà !


Et oui, c'était mon anniversaire la semaine dernière, mais du coup c'est aussi la fin de ma première année sur The Secret World, puisqu'on me l'a offert pour mes 34 ans. 

Vous savez tous comme je suis fan de ce jeu, qui continue un an après à me faire vivre des moments formidables, donc je ne vais pas trop insister, mais sachez que l'épisode 9 approche, avec (enfin) une nouvelle zone, dont le simple nom fait trembler la voix de tous les joueurs : Tokyo

Oui, Tokyo is coming, ça tombe bien, je commence enfin à avoir un stuff correct (oui parce que j'adore le jeu mais je suis une bille, comme à beaucoup de jeux). Vivement !

14 mai 2014

Chronique du monde secret : les autres factions

Je vous avais déjà évoqué les factions jouables dans The Secret World (mais si, ici), mais il y en a plein d'autres, non jouables. Et les voici.





09 mai 2014

8 mai, c'est férié, 9 mai... ben aussi


Ce week-end aussi, je fais le pont. Et je m'en retourne dans un endroit que j'adore, et dont je vous parlerai plus avant la semaine prochaine. Une bonne commémoration à vous, donc.

07 mai 2014

Débarquement en Normandie

Le week-end dernier je suis allé me balader dans un coin de France que je connais mal, mais que si les Ricains ils y avaient pas été, qu'on serait tous en Germanie, à saluer je ne sais qui (aaah, j'adore Francis Cabrel).
bref, j'étais en Normandie, et ai visité Fécamp, Dieppe et autres cités légendaires dont la seule évocation fait bondir les cœurs des plus vieux et les imaginations des plus jeunes.

L'abbaye de Mortemer, laissée légèrement en ruines par la Révolution française mais toujours hantée par divers fantômes dont ceux de quatre moines exécutés lors des événements de 1789, la Dame Blanche et autres légendes plus ou moins locales (je pense que chaque canton a sa Dame Blanche exclusive). Je vous conseille la visite guidée du bâtiment principal, un des plus grands moments nanars de ma vie de touriste (ça mériterait une BD, j'y réfléchirai).

Le colombier de l'abbaye. Notez la bande de briques qui enserre le bâtiment, juste au-dessus de la porte : il s'agit d'une "bande de justice", qui conférait au père abbé le pouvoir de rendre la justice en son domaine. Enfin, ça c'est ce que racontait l'enregistrement. Personnellement, j'y verrai plus une radière destinée à empêcher les mustélidés de grimper au mur.

Dans le bois attenant, plusieurs statues représentent des ducs et duchesses de Normandie. Mais moi je suis gascon, alors je vous montre Aliénor d'Aquitaine, car tel est mon bon plaisir.

Ce week-end fut l'occasion d'apprendre plein de mots nouveaux.
Ainsi, dans l'abbaye était exposé un très ancien antiphonaire. Oui. C'est ce livre, là.

Fucking Illuminatis ! Ils sont partout !

Sur cet arbre mort vous pouvez admirer un colossal polypore, champignon parasite qui atteint ici des dimensions stupéfiantes (un demi-cercle d'un bon mètre de diamètre).

Dans une église de Fécamp, j'ai découvert l'existence de saint Expédit.
J'imagine qu'il est le saint patron des Colissimo.

Le château-musée de Dieppe, évidemment fermé, mais magnifiquement positionné en surplomb de la ville.

L'église Notre-Dame-de-Bon-Secours, magnifique petit édifice tout étroit et rempli d'ex-voto rendant hommage aux disparus en mer. Un endroit assez émouvant, bien plus que l'église Saint-Jacques du centre-ville qui serait sublime si elle n'était pas laissé complètement à l'abandon. 

Non loin de Saint-Marguerite-sur-Mer, le phare d'Ailly.
"Et le phare d'Ailly, l'est rose ? - Non, l'est vert."

Dans les contreforts de Sainte-Marguerite-sur-Mer, un petit chemin qui mène...
 
... à une plage magnifique, et surtout déserte. Elle ne l'est pas restée longtemps, mais ça donnait une étrange sensation de plénitude.

Bien sûr, fidèle à mon habitude, j'ai cherché des bestioles.
Ici, un magnifique œuf de raie (oui, c'est un œuf de raie).

Des patelles, comme d'habitude collées à leur rocher comme des berniques (hu, hu).
Heureusement j'étais avec un expert, l'homme qui murmurait aux oreilles des patelles...

... et qui savait les décoller pour nous montrer le pied de la bestiole.
Mignon, non ? Certains les mangent,il paraît.

Heu... ça, par contre, je sais pas ce que c'est.
Ça ressemble à une sorte de ponte, mais je ne sais pas de quoi.
Les biologistes, une idée ?

05 mai 2014

Le 4 mai, c'est la Saint-Obi-Wan

Comme vous le savez tous, hier était le 4 mai, et le 4 mai c'est le jour de Star Wars (May, the 4th be with you!). 
Parallèlement, nous avons appris récemment que la prochaine trilogie ne tiendra pas compte du Star Wars Expanded Universe, c'est-à-dire les éléments de l'univers SW développés en dehors des films et dessins animés. C'est con, c'est sans doute là qu'on trouve les meilleures idées de la saga, notamment (j'en ai déjà parlé) dans la trilogie de romans désignée sous le nom de "Croisade noire du jedi fou" ou, plus souvent, "cycle de Thrawn". 

Du coup, trois petits fan-arts de ce cycle dont la lecture est indispensable à tous les fans.
Le grand animal Thrawn est le méchant du cycle, et il est tellement charismatique que son personnage est le principal souvenir de tous ceux qui l'ont lu (quand vous discutez avec un fan de SW, parlez-lui du "cycle de Thrawn" et vous verrez ses yeux clignoter). Thrawn est un stratège, un esthète capable de comprendre les forces et les faiblesses de ses ennemis rien qu'en observant l'art de leur race. Fin, subtil, sans pitié, Thrawn semble dénué de toute émotion et est en ce sens l'anti-Sith complet.
Le peuple noghri est au centre d'une des nombreuses sous-intrigues du cycle. Un peuple dangereux, pour le moins : le plus faible des Noghri est un assassin furtif des plus efficaces. Ce n'est pas pour rien si Thrawn s'est adjoint les services d'un d'entre eux comme garde du corps.
Dans le grand plan complexe de Thrawn pour rétablir l'Empire (sans Empereur, bizarrement), le ralliement du jedi C'Baoth à ses côtés est une étape importante. Et ce personnage, à l'époque le premier jedi que l'on rencontrait après Luke, Obi-Wan et Dark Vador, reste dans les mémoires lui aussi.

02 mai 2014

Faites du travail, moi j'me casse !

Bon ben une fois n'est pas coutume, je me casse en week-end pour le 1er mai. 
Et où vais-je me demandez-vous ?
Eh ben trouvez vous-mêmes :