27 juin 2014

La foire aux geeks

Hier soir, j'ai eu la chance d'assister à une conférence qui, théoriquement, devrait entrer dans les annales de la geekerie française. 

Oh, il ne s'est pas échangé de grandes choses, on n'a pas assisté à un changement fondamental de paradigme, mais la brochette d'invités était tout simplement exceptionnelle. Jugez plutôt :


Quoi, comment ça la photo est pourrie ? Oui ben y avait des spots, j'y peux rien. Ok, laissez-moi sous-titrer tout ça. Sur ce plateau vous aviez :


Soit à peu près les plus gros marchands de rêves pour tous ceux qui se sont considérés comme geeks entre 1998 (premier épisode de Damned par Ruddy Pomarède, des Bitoman par Alex Pilot) et aujourd'hui (dernier épisode du Visiteur du futur il y a quelques semaines à peine) en France.

Ils sont venus, ils ont bavardé, échangé un peu sur les médias et le futur (mais pas trop quand même). Quelques bons mots ont été échangés, notamment entre Davy Mourier et Felicia Day :
- Where did you say you come from?
- Euh... Annonay. It is in Ardèche. Dix-sept mille habitants, quand même !
- Oh my God, you're a redneck! Like me! I'm from Alabama!

François Descraques, le plus pro, a déploré le manque de producteurs audacieux dans le domaine de la websérie, et Pen of Chaos a assumé son statut de grand-papa du web (son site existe depuis 1994, oui messieurs-dames !) et a confirmé que les grands médias ne comprenaient toujours rien au phénomène des gamers :
« Vous pouvez aller les voir avec des photos prouvant que vous remplissez des salles, que deux mille personnes viennent vous voir chanter, ils diront "ouais, mais non, trop risqué" ! »

Bref, c'était pas vraiment indispensable pour la compréhension du phénomène geek. Mais si vous étiez comme moi un fan hardcore de ces mecs dans vos années d'étudiant, les voir tous réunis faisait quand même un gros quelque chose. 

En plus y avait des extraits des prochaines productions (Damned 7, la trilogie Noob, Space la nouvelle mini-série conne et très drôle de Mourier...). Une bonne soirée, définitivement.
Mais on s'est quand même barrés avant le karaoké, laissant ce plaisir aux narutards et aux filles à oreilles de chat. Trop vieux pour ces conneries !

25 juin 2014

Ultimate Sherlock Holmes

Le week-end dernier, entre dix mille autres choses, j'ai fait une brocante car je cherchais un cadre. Et juste un cadre. Avec une cinquantaine de DVD de retard, je partais avec la ferme intention de ne pas acheter de films !


Tiens, une version animée du formidable comics The Ultimates, de Bryan Hitch et Mark Millar... Ça doit quand même valoir le coup.

Ben en fait non, c'est pas terrible. Je vous conseille vivement le comics, qui est une merveille, un petit brûlot qui a vraiment fait entrer Marvel dans les années 2000 (et même 2010 à mon avis), qui a politisé les super héros classiques en les rendant antipathiques et pourtant fascinants, en prenant de vrais risques éditoriaux... mais ce film ne reprend que la trame globale, tout l'aspect politique est effacé et bon sang, qu'est-ce que c'est moche !

Je n'avais pas vu une animation aussi poussive depuis longtemps, on est très loin d'un X-Men Evolution, ou même de la série Batman des années 1990 ! C'est moche, c'est mou, c'est sans intérêt, lisez le comics (y a sûrement une version reliée quelque part à la Fnouc).


Heureusement sur le même stand il y avait ça : Le Secret de la pyramide - Young Sherlock Holmes. Oui, vous avez bien lu. Dans les années 1980, il était à la mode de faire des versions jeunes d'un peu tous les héros (Young Indiana Jones, James Bond Jr...) et Sherlock n'a pas dérogé à la règle. Le résultat est un film typique de cette période Gremlins/Retour vers le futur/Goonies, avec des héros juvéniles, de l'aventure échevelée et cette patine caractéristique de l'image qui sent bon le Spielberg de la grande époque.
D'ailleurs qui trouve-t-on au générique ? Spielberg à la prod, Chris Columbus au scénario et Barry Levinson à la réalisation. Ça va, vous comprenez pourquoi c'est un film fascinant ?

23 juin 2014

Oups...

Bon, ok, ces derniers temps j'ai un peu lâché le blog...
Il faut dire que j'ai été pas mal occupé. Ces dernières semaines, j'ai quand même...


... visité Bruxelles et Bruges (une putain de ville de conte de fées, comme dit le film !)...


... visité Tokyo de long en large (je donnerai sûrement plus tard mon sentiment sur cette "extension", qui ressemble plus à un épisode, mais bon, c'est quand même plutôt cool)...


... donné un p... de concert de fous furieux (26 chants dont deux ABBA, c'était épuisant mais super classe !)...

... et acheté un cadre pour décorer mon appart. 

Bref, j'ai été pas mal occupé, je vais sûrement revenir un peu sur le blog mais je ne garantis plus le rythme (plus prosaïquement, je bosse beaucoup en ce moment et je manque un peu de temps, mais ça reviendra, ne vous inquiétez pas).

04 juin 2014

Chroniques du monde secret : Tokyo is coming

Eh oui, Tokyo arrive cette semaine. Aujourd'hui, même, vu que les mises à jour dans The Secret World se font traditionnellement le mercredi après-midi (quand plein de gamins aimeraient bien jouer, mais bon, TSW est déconseillé aux moins de 16 ans, donc c'est pas trop grave, ils ont toujours League of Legend pour maltraiter la syntaxe sur les chans de discussion).

Alors, quoi Tokyo ? Eh bien sachez que dans TSW, tout commence par Tokyo. Au tout début du jeu, vous êtes amené à revivre une scène à travers le souvenir de quelqu'un, et ce souvenir c'est une mystérieuse attaque terroriste dans le métro de la capitale nippone, où vous découvrez pour la première fois les ravages causés par la Souillure (que j'ai déjà mentionnée moult fois).

Et par la suite, on vous reparle souvent de Tokyo. Certains épisodes (notamment Dernier Train pour Le Caire) y font directement référence ; en fait vous enquêtez sur les origines de la catastrophe. Régulièrement dans le jeu, vous hackez des ordinateurs (prends ça, Watch_Dogs, t'as rien inventé !) et vous trouvez dedans un fichier "Tokyo", qui à chaque fois a été minutieusement effacé (de même qu'un mystérieux "projet Prométhée").

Bref, ça fait deux ans que Funcom monte la pression autour de Tokyo, et c'est désormais officiel, la nouvelle zone de jeu sort demain, avec plein de nouvelles quêtes, de nouveaux PNJ, de nouvelles intrigues tortueuses, et bien sûr, ça se passe à Tokyo. Donc c'est un peu la fête.