24 juin 2015

L'héritage Blackwell

Ces derniers temps j'ai un peu lâché The Secret World (vous me direz, après deux ans intensifs, ce n'est pas forcément étonnant de ressentir une petite lassitude) et j'en profite pour me mettre à jour sur un bon stock de jeux plus confidentiels mais valant le détour.

Et c'est ainsi que j'ai eu l'occasion de découvrir la pentalogie Blackwell*, du studio Wadjet Eye Games, une série de point & click absolument magique.
Comme souvent dans les P&C, l'essentiel ici est plus l'ambiance et l'intrigue que la nervosité du gameplay. Vous incarnez la jeune Rosangela Blackwell, une journaliste un peu à la ramasse au niveau social, qui découvre la malédiction pesant sur sa famille. Elle est en fait une "bestower", un médium chargé d'aider les âmes des défunts à accepter leur sort pour les guider vers l'au-delà. Vous me direz, rien de très neuf, mais ça reste une base solide sur laquelle monter de bonnes histoires. Un peu genre Sixième sens, la série (non, cherchez pas, ça n'existe pas, mais j'aimerais bien).

Déjà, Rosa est accompagnée d'un "guide", un fantôme attitré, le très envahissant Joey Mallone, casse-pied droit sorti des années trente, qui peut certes traverser les murs mais se borne surtout à vanner votre héroïne en permanence.

Ah oui, par contre c'est des gros pixels, hein...
L'avantage c'est que ça tourne sur n'importe quelle bécane, pas besoin d'avoir la dernière config LDLC.


Ensuite, l'ambiance est très mature. La candeur des âmes en peine que l'on doit aider vous brisera régulièrement le cœur, et la conclusion de l'aventure peut se vanter de m'avoir franchement humidifié les yeux (ce que peu de jeux peuvent faire, en dehors de Link's Awakening et Grim Fandango).
L'ambiance sonore est au cordeau (jazz des années trente de circonstance), le doublage est magistral (attention, tout est en anglais y compris les sous-titres : bilinguisme indispensable) et l'histoire logique et cohérente vous prend aux tripes comme une (très) bonne série américaine. Si les gros pixels ne vous gênent pas, et que vous ne passez pas déjà vos soirées sur The Witcher III, foncez !

* Cinq jeux donc, dans l'ordre : The Blackwell Legacy, Blackwell Unbound, Blackwell Convergence, Blackwell Deception et Blackwell Epiphany (ne mélangez pas, l'ordre est très important).

Aucun commentaire: